Ca y est, les photos sont triées, je peux (enfin) démarrer mon New York report !

Au final, nous avions assez peu (pas du tout) organisé notre voyage. Je m’étais contentée de faire une liste sur Foursquare avec tous les endroits que mon entourage m’avait conseillés ou que j’avais vus passer dans des magazines, des reportages…

On est donc arrivées dans la ville avec une ÉNORME to-do list, qu’on a divisée par zone géographique. Chaque matin, on se demandait quel « type » de journée on avait envie de faire, et on se décidait pour un district. On regardait ensuite sur ma liste ce qu’il y avait à ne pas rater dans ce coin-là, où on pouvait manger… et hop, dans le Subway !

 

Commençons par le quartier le plus cliché et touristique de New York – Midtown, soit la zone située entre Central Park et les quartiers Downtown.

L’avantage, c’est que si vous voulez jouer au touriste, c’est là que se trouvent la plupart des attractions incontournables. L’inconvénient, c’est que tout faire en une journée, c’est épuisant. Et accessoirement, que vous allez raquer ! Car à New-York, tout a un prix, même monter un ascenseur pour aller observer la ville du haut d’une terrasse.

top-of-the-rock

photo/ Sara P.

Rockefeller Center – Top of the Rock

Sur les conseils de ma petite soeur, nous avons opté pour le point de vue panorama du Top Of the Rock (en haut du Rockefeller Center, quoi). Moins élevé que l’Empire State, il avait au moins l’avantage de nous permettre de voir l’Empire State (logique), ce qui était selon moi un bon choix ! Le temps d’attente était très raisonnable, le prix un peu moins (27$ par personne). Mais bon, YOLO, hein !

Intéressant mais un peu trop « bâclé » à mon goût, le parcours qui mène au sommet du Rockefeller Center raconte l’histoire du bâtiment, de sa construction, de l’ambition du fondateur qui lui a donné son nom, du traditionnel sapin de Noël érigé chaque année sur la Rockefeller Plaza… j’aime bien l’histoire et les anecdotes, alors j’en aurais voulu plus, mais bon, vous allez me dire, il y a Wikipédia pour ça :)

top-rock-rear top-rock-front

nbc store rockefeller

NBC Experience Store

En redescendant de la terrasse panoramique (après presque une heure à prendre des photos sous tous les angles), passage O-BLI-GE par le magasin NBC (les studios de la chaîne se trouvent dans le Rockefeller Center, pour ceux qui ne regardent pas 30 Rock) où nous avons passé un temps incalculable à hésiter entre les mugs Dunder Mifflin, les T-shirts Vandelay Industries, les verres à shot The Big Lebowski, bref, une panoplie sans fin de brols dédiés à la génération télé que nous sommes. Je ne suis pas repartie les mains vides…

troy and abed in the morning mug

 

‘wichcraft

Après toutes ces émotions (la figurine ‘bobble-head’ de Dwight!!), on a décidé d’avaler vite fait un bon lunch, et notre choix s’est porté sur une sandwicherie située au -1 du Rockefeller Center, ‘wichcraft (j’espère que vous appréciez le jeu de mots autant que moi). Attention, une sandwicherie à New York, ça n’a rien à voir avec nos jambon-fromage et autres brie-noix-miel-roquette (essayez déjà de trouver une baguette à Manhattan et on en reparle); dans ce cas-ci, la spécialité était le grilled cheese, soit une base de fromage fondu dans 2 tranches de pains grillé, agrémentée selon votre choix. C’était simple mais copieux et très bon ! J’ai d’ailleurs englouti le mien tellement vite que j’ai oublié de faire une photo pour vous montrer… mais en voilà une postée sur Foursquare par une certaine Alystia:

wichcraft

 

moma-therewillneverbesilence

MoMA (Museum of Modern Art)

C’est un des grands incontournables de la ville, et pour cause: on y trouve certains des plus grands chef d’oeuvres de l’histoire, dans un cadre architectural exceptionnel.

Nous avons profité du partenariat avec Uniqlo, qui offre l’entrée le vendredi soir de 16h à 20h, pour économiser quelques dollars (25$).

J’ai un peu honte d’avouer que je me suis découragée au bout d’une heure et demie, tellement le musée est grand et grouille de partout… car oui, il ne faut pas s’attendre à se retrouver seul face à la Marilyn d’Andy Warhol: autour de vous, des centaines et des centaines de touristes venus du monde entier qui prennent des photos de TOUT avec leur flash, de hipsters étudiants en arts qui prennent des notes, de vieilles dames qui se tiennent à 20 cm de la peinture que vous essayez désespérément de voir en entier. Ce ne sont pas des conditions optimales pour visiter un musée, et c’est bien dommage !

rebel

photo/ Sara P.

moma-hands

A refaire, j’aurais payé les 25$ d’entrée pour y passer une matinée tranquille en semaine, j’imagine qu’il doit y avoir moins de monde (même si je doute que ça désemplisse à aucun moment).

En sortant, n’oubliez quand même pas de passer par le shop, qui est assez impressionnant! Vous y trouverez évidemment des livres d’art, des reproductions des oeuvres exposées, mais aussi des objets de design à des prix variant entre très abordable et impayable, des jouets pour enfants, des gadgets japonais insolites… encore une fois, nous ne sommes pas ressorties les mains vides, mais c’était à prévoir ;)

moma picasso shop

 

Magnolia Bakery

Si vous avez un petit creux en ressortant du musée, vous devez absolument passer par la Magnolia Bakery, qui se trouve juste à côté de la station de métro Rockefeller Center ! Rendue célèbre par Carrie (Sex and The City), qui allait s’y ravitailler en cupcakes, vous y trouverez tout ce qu’il faut pour prendre des kilos, easy. On s’est contentées d’un cupcake Red Velvet chacune (what else?), mais pour les grandes faims ou les gourmandes, la tarte aux pommes, les brownies, les gâteaux avaient l’air tout aussi délicieux ! Et les prix sont étonnamment bas, ce que j’ai trouvé très honnête de la part des propriétaires, qui auraient pu profiter de l’engouement post-SATC.

magnolia

Ah et si vous voulez tout savoir: les cupcakes de chez Lilicup sont quand même meilleurs :)

 

times-square-night

Times Square

Allez, le soleil se couche, c’est le moment de se diriger vers Times Square. Agoraphobes, soyez prévenus: la dernière fois que j’ai vu tant de monde au mètre carré, c’était au concert de Major Lazer au Pukkelpop l’été dernier.

band

Entre les lumières qui clignotent dans tous les sens, les écrans géants (le mot n’est même plus assez fort) et les gens déguisés qui vous assaillent de tous les côtés, il y a de quoi être impressionné. Il y a un côté presque magique à tout ce « too much », mais on était contentes quand on a vu le panneau Sephora, alors on est rentrées ! Bilan assez raisonnable, comme vous pouvez le constater:

sephora new york times square

Après ce ravitaillement beauty, direction le magasin de jouets Toys’R’us, a.k.a. le paradis de l’enfant qui sommeille peut-être encore en vous (en tout cas le mien s’est bien réveillé pour le coup)!

Et oui, il y a une grande roue DANS le magasin. Et un bar à cookies. Et des sculptures en Lego. Et une maison de Barbie géante. Et…

toys'r'us times square nyc

 

Marseille

Je triche un peu, parce qu’après toutes ces émotions, on est rentrées sagement se reposer mais… si vous êtes dans les environs de Times Square et qu’il est l’heure de dîner, je ne peux que vous conseiller ce restaurant français où, un autre jour, nous sommes allées soigner notre mal du pays avec des amis expatriés. Moules-frites, fromages, steak-frites, bouillabaisse, bières belges… on y mange comme chez nous, ou presque. Après une semaine de hamburgers, de sandwiches et de pizzas, ça fait du bien ! J’y ai dégusté la salade lardons-chèvre la plus incroyable de toute ma vie, c’est pour dire. C’est pas bon marché, mais ça reste abordable (entre 15 et 30$ pour un plat selon ce que vous commandez).

marseille restaurant french nyc

photo/ Jeremy F.

 

Bon, c’est déjà pas mal pour aujourd’hui… la prochaine fois, je vous emmène à Soho, mon quartier préféré !

Laisser un commentaire