mardi, 01 juillet 2014

Finally

nike-rosherun-sarenza.jpg

Ah... ENFIN! Ma première paire de Rosherun. Après deux ans d'existence du modèle, il était temps !

Alright... FINALLY! My first pair of Rosherun. After two years of existence, it was about time I got my hands on a pair !

rosherun-laces.jpg

Confortables, légères, minimalistes, elles ont vraiment tout pour me plaire et après même pas une semaine, elles ne me quittent déjà plus. Pourtant, j'ai bien failli ne jamais les avoir... à quelques minutes près, quelqu'un d'autre les raflait: il n'en restait plus qu'une paire, et elles étaient dans ma pointure. Et quand ce genre de truc m'arrive je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est un signe !

Comfy, light, minimalistic, they really have everything I love. I've had them for about a week and I can't go anywhere without them. Thinking they might have never reached their destination... if I had clicked "Add to basket" 5 minutes later, somebody else would have had them: it was the last pair, they were in my size, and I took it as a sign - when this happens I just can't help it !

nadia-sarenza-rosherun-nike.jpg

Tunic COS - Dress H&M - Bag Zadig & Voltaire - Shoes Nike Rosherun

L'incident s'est produit sur Sarenza.be - oui, la célèbre plateforme française au stock le plus dingue de shoes a enfin lancé son e-shop belge, testé et approuvé par moi-même. Choix énorme (et c'est quelqu'un qui est un jour arrivé au bout des 157 pages de soldes de robes sur Asos qui vous le dit!), navigation facile et claire, livraison rapide, retours gratuits. Boom !

It all happened on Sarenza.be - yes, the famous french website with the craziest amount of shoes ever has launched their belgian e-shop, tested and approved by yours truly. Their range is ridiculously huge (and that comes from someone who once browsed all 157 pages of dresses on sale on Asos!), the navigation is clear and smooth, the delivery's super fast and you can return any item for free. Boom !

rosherun-sarenza.jpg

Et pendant les soldes, la livraison en 24h est gratuite !

And during sales, there's free 24h delivery !

 

s-pon-symbol.jpg

| | Pin it!

jeudi, 26 juin 2014

And if you don't know, now you know

J’imagine que maintenant, vous avez tous et toutes entendu parlé du scandale qui a récemment secoué le département RP de chez Primark, vu l’omniprésence de cette actualité sur les réseaux sociaux. Si ça vous a échappé: en résumé, une jeune femme a trouvé dans une robe provenant de la marque irlandaise une étiquette sur laquelle était cousu ce message: forcé(e) de travailler des heures épuisantes. Et ce cas a beau être horrible et inacceptable, ce qui m’a choquée, c’était surtout l’hypocrisie de certaines réactions que j’ai pu voir.

I guess by now you’ve all heard about the scandal that recently shook Primark’s headquarters, since it has been all over the social media. If you haven’t: in a nutshell, some girl found a tag sewed in a dress she had bought there, with a very explicit message: forced to work exhausting hours. As terrible and unacceptable as this is, I was shocked to see how hypocrite most people’s reactions were.

Bq4sfciCIAAs_tu.jpg


Et quoi, maintenant on va donc juste faire semblant qu’on ne savait pas? Nous avons tous, toutes dans nos placards des vêtements et autres qui ont été produits dans des conditions absolument inhumaines. En réalité, le doute peut s’installer en à peine 5 secondes, c’est à dire le temps de lire l’étiquette. Si celle-ci dit « made in Bangladesh », il y a de fortes chances que la/les personne(s) qui ont fabriqué ce que vous tenez en main ne travaillent pas 35h/semaine sous la protection d’un syndicat. Il y a même une chance qu’elle(s) ai(en)t moins de 18 ans. Le prix, lui-même, devrait être le premier signe à vous alerter: comment pensez-vous qu’il soit possible de faire une robe pour 10€? Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un tel scandale est mis à jour (voir cet exemple, dans lequel Primark était déjà impliqué, ou celui-ci, mais il y en a un paquet d’autres), et pourtant on dirait que les gens oublient - ou font semblant d’oublier - ce que sont les conditions dans lesquelles la fast-fashion fabrique ses produits. Et je comprends tout à fait - qui voudrait passer sa vie à constamment culpabiliser?

Like, what, now let's all pretend we didn't know about this ? We all own clothes and products that are manufactured in terrible conditions. It only takes a few seconds to even just read the tags. If it's written "made in Bangladesh", there is a big chance the person(s) who made what you're holding wasn't working 35h/week and protected by a union. There's even a chance that person wasn't 18. The price itself should be suspicious enough for you to not buy those things: how do you think it’s possible to make a dress for 10€? It’s not the first time that such a scandal appears (see examples here - where Primark was already involved - and here, but there’s many more), and yet people seem to (pretend to) forget about it. And  it’s an understandable reaction: who would want to constantly feel guilty?

130424112019-bangladesh-factory-collapse-620xa.jpg
Ce qu’il y a, quand on essaye quelque chose chez H&M, Primark, Zara, et qu’on réalise qu’il y a une possibilité que cet article ait été produit dans des conditions douteuses, ça demande beaucoup de volonté de le laisser sur place à cause de ça. Parce qu’on veut être la première à l’avoir, ou parce que tout le monde l’a et qu’on le veut aussi, parce que c’est « tellement pas cher », parce que ça fait longtemps qu’on en cherche un, ou tout simplement parce que c’est joli et qu’en plus ça tombe parfaitement. La vérité, c’est qu’il y aura toujours un million de raisons de continuer à fréquenter ces magasins et d’en ressortir avec un sac bien rempli. J’écris tout ça maintenant, mais vous devriez voir le nombre de vêtements issus de ces enseignes qui se pressent dans ma garde-robe. C’est vrai que depuis quelques années, je suis beaucoup plus sensibles aux problématiques de surconsommation et à l’impact que celles-ci ont sur d’autres personnes sur Terre, et j’achète beaucoup moins de vêtements, tout en essayant au maximum de m’habiller auprès de marques plus petites, plus locales, plus éthiques, qui défendent une philosophie à laquelle je veux adhérer. Évidemment, ça me coûte plus cher, mais la qualité est nettement meilleure, du coup mes vêtements durent plus longtemps et au final, c’est un meilleur investissement. J’arrive à résister de mieux en mieux à l’irrépressible envie de shopper, d’avoir de nouvelles choses, et je sais que c’est très dur, surtout que les marques de fast-fashion ont fait leur spécialité de réapprovisionner leurs rayons avec de nouvelles collections toutes les semaines, tout ça pour nous donner l’impression qu’il y a toujours mieux, toujours plus ‘must-have’, comme si acheter un nouveau vêtement pouvait nous rendre heureux (scoop: un vêtement ne fera jamais votre bonheur au-delà de la demi-heure après l’achat/la réception).

The thing is, when you try on something at H&M, Primark, Zara, and it turns out to be made in shady conditions, it takes a lot of will to leave it there because of that. Because nobody has it yet, or because everybody has it and you want it too, because it's so cheap, because you've been looking for one for a long time, or just because it looks really cool and fits perfectly. There are a million reasons why we all go to these stores and don't leave empty-handed. I'm writing this now, but you should see the amount of fast-fashion items I own. I do shop way less now, compared to when I was still studying, and I feel more conscious about those issues. As hard and expensive as it is, I try to support smaller, local brands as much as I can, because I respect the way they work and I want to support it. I pay more, but the quality is better, so they last longer, and in the end, it’s a better investment. I manage to resist more and more to the urge of buying new things all the time, and I know it’s hard, especially because all these brands release new ranges all the time and make you feel like there’s always something more to have, something that will make you more happy (hint: clothing can’t make you happy more than 30 minutes).

14factories-blog480-NYTIMES.jpg
Source: NYTimesBlog


Je ne veux surtout pas avoir l’air d’une rabat-joie ou passer pour une donneuse de leçons, c’est juste que ça m’a mis très en colère de réaliser combien de gens avaient encore besoin d’un pareil scandale pour ouvrir les yeux et commencer à remettre en question leur façon de consommer.

Et croyez-moi, je sais très bien qu’il est impossible pour des gens ‘normaux’ d’éviter complètement les marques de fast-fashion, mais j’espère que tout ceci vous aura donné envie de casser ce rapport de dépendance que nous pouvons avoir envers elles. Vous verrez, votre portefeuille vous en remerciera et vos placards aussi.

I’m not trying to be a party-pooper here or to teach lessons or anything, I just felt very angry when I realized how many people needed a reality-check like the scandal that happened to start questioning their consuming habits.

And believe me, I know it’s impossible for ‘normal people’ to avoid fast-fashion brands, but please consider depending less on them; you’ll see, your wallet will thank you and your closet might feel better as well.

600x400-bannerPretAjeter-national1.png
Source: OXFAM


Une des ‘solutions’ que je mets en pratique pour essayer, à mon échelle, d’améliorer les choses, est de revendre les vêtements que j’ai acheté mais que je n’ai jamais ou très peu porté. Je ne fais pas de profits de dingue, mais ça rend d’autres nanas heureuses et ça me met une claque à chaque fois (vous n’imaginez pas combien j’ai pu gaspiller d’argent en achetant des vêtements que je n’aimais pas vraiment).

Chaque saison, je donne aussi pas mal de vêtements, de chaussures et d’accessoires aux plus démunis. C’est une bonne façon de soutenir une économie alternative.

Si vous souhaitez faire de même, je vous conseille de passer par Oxfam - les autres associations sont probablement très bien aussi ! Ah et dernière chose: s’il vous plaît, ne donnez pas de vêtements abîmés. Ce n’est pas une poubelle mais une filière de seconde main, ce sont des vêtements qui permettront à d’autres de s’habiller correctement.

Something I do to try and make things better, is selling the clothes that I once bought and never worn or don’t like anymore. I don’t make huge profits, but some of them make some other girls really happy and it teaches me to avoid making mistakes (you have no idea how much money I wasted on clothes)!

Every season, I also give away a lot of clothes, shoes and other goods to the less fortunate. It’s a good way of supporting an alternative economy.

If you’d like to do the same, I recommend you to do it with Oxfam - of course about any other NGO will do. Also, please don’t give away damaged, worn out clothes: this is not trash, it’s meant for other people to dress properly.

On ne peut pas faire grand chose, on ne peut pas bouleverser un système si rentable et bien rôdé, mais on peut prendre conscience de ce qui nous entoure et essayer de s'en détacher !

We can't really change the world, we can't turn the system upside down, but we can be more conscious and take a few steps away from it !

| | Pin it!

vendredi, 09 mai 2014

Normcore is the new hipster

normcore-1.png

Jacket - Coca-Cola logo tee - Adilettes

Bon! Je vais pas vous expliquer ce que c’est, le normcore, hein ? Tout le monde sait ? Ok.

Alright! I don’t need to explain what normcore is, right ? Everybody on the same page ? Ok !

 

normcore-2.png

Mom jeans - Sandals - Bucket hat


Vous n’avez pas l’impression qu’on a atteint le moment où le serpent se mordille allègrement la queue ? Récemment, je me suis plusieurs fois retrouvée dubitative devant une pièce, me posant sincèrement la question: trop frais ou ultra barlos ? Cool ou ringard ?
Comment faire la différence, maintenant, entre les mom jeans de votre tante Evelyne et ceux de votre copine toujours ultra-stylée, qui les shoppe vintage (le summum), à l’Armée du Salut (consécration) ou chez American Apparel (la solution ‘safe’ mais cheros)? Les claquettes de piscine, c’est sympa ou je suis juste en train d’aimer ce qu’on me dit d’aimer ? Les premières saisons de Friends, ça me fait toujours rire ou c’est ma nouvelle bible mode ? Oncle Jesse, icône de mode ? Larry David ou Kanye West ? Kate Moss ou Drew Barrymore ?

Don’t you feel like we’ve reached the point where the snake is happily eating its own tail and we’re just going in circles ? Recently, I found myself confused several times looking at an item, sincerely wondering : amazeballs or just weird ? Trendy or terrible ?
How to tell the difference now between your aunt Evelyn’s mom jeans and the new that your super stylish gal pal found at a vintage shop (an ultimate success for us all), at a Welfare store (gotta have the eye of the tiger) or at American Apparel (a safe but more expensive solution)? Are pool slides actually cool or am I just into them because that’s what I’m supposed to like right now ? should I still laugh at the styling while watching the first seasons of Friends or should they be my new fashion bible ? Is Uncle Jesse a fashion icon ? Larry David or Kanye West ? Kate Moss or Drew Barrymore ?

normcore-3.png

K-way - Nike sport socks - T-shirt

Que penser du mulet ? Et des Buffalos ? Et de la chemise trop grande à manches courtes ? Le retour du bob, une erreur fatale ? Miser sur le comeback des gilets sans manches et en porter avant tout le monde, bonne idée ou pas ?

What about mullets ? And Buffalos ? And large shirts with short sleeves ? The return of the bucket hat, a fatal error ? Would counting on the comeback of sleeveless vests and wearing before everyone be good idea or a terrible mistake?

normcore-4.png

Mom jeans - Trainers - Jacket


Mais attendez, ça va plus loin (oui, mon cerveau aime s’auto-torturer): parce que, ok, les hipsters maintenant s’habillent normcore, pendant que « le peuple », qui est toujours à la traîne, s’habille « hipster ». Je reçois des communiqués de presse et je lis dans Grazia des décryptages de la tendance et des pages shopping « normcore », alors est-ce que le normcore n’est pas instantanément devenu mainstream (vous suivez toujours là)? Le normcore est-il le nouveau hipster? Le hipster est-il le nouveau normcore? Et surtout, COMMENT S’HABILLENT LES HIPSTERS DU FUTUR ?

(Ok, ça y est, mes neurones ont grillé).


But wait, wait, I’m not done yet (my brain does like a little self- torturing session every once in a while)! Ok, now true hipsters rock the normcore style, while "the people", who like everybody knows, are always a little behind, are into "hipster" clothing.  Now I receive press releases and I read Grazia analyzing the trend, featuring ‘normcore’ shopping pages… so didn’t normcore instantly become mainstream (you’re still following, right) ? Is normcore the new hipster ? Is hipster the new normcore ? And most importantly, HOW DO THE HIPSTERS OF THE FUTURE DRESS ?

( Ok, that's it, I’m braindead).

| | Pin it!

mardi, 06 mai 2014

Bubble Butt

freddy-butt.png

Récemment, j’ai fait la découverte d’une toute nouvelle marque de jeans: Freddy. Derrière ce nom très « bonne franquette » se cache une success story pas banale: créée il y a 40 ans par l’italien Carlo Freddi (qui a simplement switché le i en y pour sonner plus ‘internazionale’), la marque était jusqu’à il y a peu surtout connue des danseurs, puisqu’elle éditait des vêtements destinés à la danse, au sport… bref, au corps en mouvement.

Ce n’est qu’en 2012 que Freddy a étendu son savoir-faire et commencé à produire des jeans avec sa ligne WR.UP. Et ce ne sont pas n’importe quels jeans ! Vu l’historique, on pouvait s’y attendre: les jeans Freddy sont tout de stretch vêtus, et les coutures sont différentes de tout ce qu’on a l’habitude de voir. Inspiré par ses connaissances en matière de danse, Carlo a opté pour une coupe privilégiant confort, liberté de mouvement et, bien sûr… mise en valeur du corps. Enfin, surtout… des fesses !

I recently discovered a new brand of jeans: Freddy. Behind this quirky name, there’s a quite unusual success story: the brand was created 40 years ago by an italian entrepreneur, Carlo Freddi (when he started becoming successful, he just switched the ‘i’ to a ‘y’ to sound more 'internazionale') , but until recently it was mostly known by dancers for its dancing gear and its expertise to dress bodies in motion.

It was not until 2012 that Freddy has extended its activities and began producing jeans with its line WR.UP. And these are not just another pair of jeans ! Using all its expertise, Freddy pants offers a new kind of jeans, with a unique composition of cotton and stretch, and the seams are also very different from what we usually see. Inspired by his knowledge of dance, Carlo focused on comfort, freedom of movement and of course... the emphasis of body shapes. Well, actually, mostly… the butt !

freddy-wrup.png


C’est clair, il faut se faire à la couture et à la doublure de silicone, comme deux mains qui vous soutiennent le popotin en permanence. Autant visuellement que sensoriellement, la première fois c’est un petit choc. Mais l’effet ‘push-up’ est bel et bien là, et surtout le jean est vraiment comme une seconde peau. Et il y a même un renfort en silicone à la taille qui empêche le jean de glisser (croyez-moi, c’est assez important pour être souligné)! Ce jean multi-breveté tient pour l’instant ses promesses sur moi, j’attends de voir comment il va résister à l’épreuve du lavage en machine.

I’m not gonna lie, it takes a while to get used to the seam and the silicon lining, like two hands that constantly supporting butt. It’s a little visual and sensory shock at first, but it gets better as soon as you realize how comfortable they are. The 'push-up' effect is definitely there, and the pants are really like a second skin. There is even a silicon reinforcement around the waist jeans that prevents slipping (believe me, it makes the difference - bootylicious babes, you know what I’m talking about)! These multi-patented jeans really honor their promise and I’m very happy with them, now I'm just waiting to see how they will come out of the washing machine.

freddy-pantroom-store.jpg

Les prix se situent entre 70 et 140 euros je crois, et il existe tout un panel de motifs différents, du plus classique au plus bariolé.

Freddy Pants vient d’ouvrir une boutique sur la Nationalestraat à Anvers, vous y trouverez toute la collection et pourrez même vous prendre en photo durant l’essayage grâce à leur « social mirror », qui vous permet de prendre des photos en pied et de les partager avec vos amis !

Prices are between 70 and 140 euros I think, and there is a whole range of different models, from the classic denim colors to crazy patterns.

Freddy Pants has just opened a shop on the Nationalestraat in Antwerp, where you can find the entire collection. Their fitting room even has an interactive « social mirror » that lets you take pictures and share them with your friends !

 

freddy20140424172710_01.jpg

s-pon-symbol.jpg

 

| | Pin it!

mercredi, 23 avril 2014

Mise en Dior (kinda)

mise-en-dior-cheap-worn.jpg

Récemment, je n’ai pas vraiment eu le temps de me poser pour écrire, c’est très frustrant mais j’espère pouvoir revenir à un rythme plus régulier dans les prochains jours/semaines. J’ai plein de choses à vous dire et de sujets qui se bousculent dans ma tête !

I haven’t had the time lately to sit down and write, which is very frustrating because I have so many things to say, so many subjects just waiting in my head ! I really hope I can come back to a more regular rhythm within the next few days/weeks.

En attendant, je vous présente un de mes tout récents achats: ces boucles d’oreilles ! Comme je reçois beaucoup de compliments dessus (ok, principalement venant d’autres blogueuses :P), je me suis dit que je partagerais le bon plan !

In the meantime, I’ll introduce you to one of my recent acquisitions: these earrings ! Since I’ve been receiving a lot of compliments on them (okay, mostly from other bloggers :P), I thought I’d share the tip !

mise-en-dior-cheap.jpg
Car NON, ce ne sont pas les fameuses Dior, même si elles y ressemblent à s’y méprendre. Largement inspirées du modèle créé par Camille Miceli pour la grande maison, actuellement menée par Raf Simons (<3), cette paire coûte à peu près 1/5 du prix des originales (qui ne sont de toute façon pas de vraies perles). Je les ai achetées à une créatice anglaise super adorable sur Etsy, allez-y les yeux fermés.

As you can probably guess, these aren’t the famous Dior ones, even though they look exactly the same. They were largely inspired from the model created by Camille Miceli for the legendary french brand, currently creatively run by Raf Simons (<3), but they cost about 1/5 of their price (and the original ones are not even real pearls so YOLO). I bought them from an adorable english designer I found on Etsy, I gladly recommend you to do the same !

il_570xN.580522234_i7x1.jpg
Elles existent en plusieurs couleurs, personnellement j’ai choisi la version blanche ‘classique’, pour contraster avec mon style, qui est de façon générale beaucoup moins ‘lady-like’ (faut savoir être lucide).

There are several colors available, I chose to go for the ‘classic’ white version, to offer some contrast with my "less lady-like" (let's call it that, ok?) usual style.

gxl_51ae1ca8-bce4-4b22-b0bc-4ab60aa613db.jpg

Pour les plus motivées parmi vous, il existe quelques DIY très faciles (j’avoue, j’aurais pu tenter tellement ça a l’air simple mais ma flemme légendaire m’a rattrapé):

For those who feel like it, there are some pretty easy DIY’s online (it seems so easy that I could totally have tried, but once again my legendary laziness took over):

Hello Whimsy - A Pair and a Spare - Style Hurricane

 

dior-studs.png

| | Pin it!