Dans les Rocheuses – exploration du Colorado

Ce blogpost est le troisième d’une série relatant mes aventures lors d’un road trip dans le Sud-Ouest américain. Si vous avez raté le début, n’hésitez pas à vous rattraper: retrouvez ici les posts relatifs à l’Arizona et l’Utah.

 

Suite (et pas encore fin, non non) de mes aventures en roadtrip dans le sud-ouest des Etats-Unis!
Après une semaine de route dans des paysages désertiques de toutes les couleurs, il était temps pour nous de franchir la frontière vers le Colorado à la conquête des Rocheuses, cette chaîne de montagnes célèbre dont l’extrémité sud se trouve à peu près pile-poil là où nous étions.

Cortez Retro Inn

Pas mécontents de prendre quelques mètres d’altitude et préparés à voir un peu plus de verdure, nous passons donc une première nuit à Cortez, petit patelin pas loin de la frontière avec l’Utah, l’Arizona et le Nouveau-Mexique. Pour les amateurs de motels kitsch mais bien, je vous recommande le Retro Inn Mesa Verde, où j’ai petit-déjeuné à côté d’Elvis (ça ne se refuse pas!) et dormi dans une chambre grande et confortable.

Avant de nous mettre en route vers notre prochaine étape, nous ne pouvions pas ne pas faire un détour par l’attraction touristique la plus connue du coin: le parc national de Mesa Verde, également patrimoine mondial de l’UNESCO, où l’on retrouve des habitations troglodytes des Anasazis (les ancêtres des Pueblos) parmi les mieux conservées, un témoignage super rare d’une population de laquelle on ne sait au final que très peu. Malheureusement, les constructions elle-mêmes n’étaient pas accessibles à cette époque de l’année (le park ranger qui était sur place nous a expliqué qu’en mars, les conditions météo peuvent changer subitement et que cela peut provoquer de véritables drames, raison pour laquelle ils n’ouvrent le parcours d’échelles et de plateformes parmi les ruines qu’en été), nous avons donc dû nous contenter de les contempler depuis les différents viewpoints.

mesa verde national park

En chemin, on ne peut pas s’empêcher de constater que toute la végétation au bord des routes est morte, ce qui donne au parc un côté mystérieux mais aussi un peu triste… en faisant quelques recherches, nous avons appris que le parc avait été ravagé par deux incendies dans les années 90, et que la nature commençait à peine à montrer à nouveau le bout de son nez.

mesa verde national park

C’est une chouette excursion, bouclée en deux-trois heures (dont une majorité du temps passé à prendre des tournants plutôt courts pour monter et descendre dans les montagnes, mieux vaut être bien réveillé). N’oubliez pas de faire un tour au Visitor Center avant de vous lancer, on y apprend pas mal de choses intéressantes sur les lieux à visiter et la culture des Anasazis!

Une petite heure plus tard, nous arrivions, pile poil pour le lunch, à notre étape suivante: Durango, petite ville des montagnes dans laquelle nous allions passer deux nuits.

Durango

Durango, c’est tout ce que j’espérais voir au Colorado: des bâtiments anciens (certes, on parle en termes d’histoire américaine, mais certaines des façades sur la rue principale dataient réellement de l’époque des cowboys), des gens super sympa, plein de jolie nature…

A Durango, tout le monde sourit, les gens font du kayak, du vélo, ils construisent leur propre abri de jardin et mangent des steaks et autres maxi-sandwiches au pulled pork avec des chips dans un décor western. Et puis évidemment, comme c’est le Colorado… beaucoup, beaucoup de gens fument de la weed. Personnellement, cela fait longtemps que je n’ai plus touché à un joint, mais comme c’est une des « attractions » les plus prisées dans le coin (c’est en tout cas le premier tip que nous a donné notre serveur Mike alors que nous commandions à manger), curieuse comme je suis, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller voir de quoi il en retournait. Sur les conseils de Mike, donc, nous nous sommes rendus dans un ‘shop’ spécialisé au coin de la rue. Une porte pour les clients qui bénéficient de marijuana médicale, l’autre pour l’usage récréatif. Une fois à l’intérieur, la première chose qu’on vous demande est de présenter votre carte d’identité afin de vérifier que vous avez bien l’âge légal de consommer. Ensuite, on vous emmène dans une autre pièce où s’alignent quelques guichets, derrière lesquels des stoners de tous les âges vous accueillent en souriant avec un « alors, quel genre de défonce vous voulez aujourd’hui? »

Weed, huiles, pastilles à sucer… il n’y a que l’embarras du choix ici et même si ce n’est pas forcément mon truc, je dois avouer que c’est rigolo à voir. Après une conversation avec notre hôtesse, une vieille dame adorable, à propos des bienfaits de la légalisation sur l’économie du Colorado, et sur l’impact que ça a sur les habitants (TOUT LE MONDE fume en fait, une fois que ce n’est plus puni!), nous sommes repartis vers notre hotel avec un mini échantillon. Attention, même si la vente et la consommation sont légales, il n’est pas vraiment accepté de fumer dans la rue ou dans un lieu public, les gens sont censés consommer chez eux ou chez des amis. Ou dans les bois, ou sur leur kayak (d’un coup je comprends mieux leur obsession pour la nature 😂).

Durango Best Western

Il se trouve justement que notre hôtel était pourvue d’une terrasse ‘fumeurs’ juste à côté de la piscine, j’ai donc inhalé une petite bouffée avant de faire un plongeon dans le bassin déserté.

La suite?  J’ai fini la journée complètement amorphe sur le lit (moquez-vous, mais je vous avais dit que ça faisait longtemps !) à faire un marathon Breaking Bad. Pour aller au bout dans le cliché, on a commandé une pizza qu’on s’est fait livrer dans notre chambre avant de s’endormir. Bref, une belle après-midi productive 😅 . Blague à part, je pense qu’on avait bien besoin d’un peu de repos et je suis contente d’avoir pu expérimenter cette activité si populaire et typique de la région 😉

Petit conseil: n’oubliez pas que dans certains états voisins, on peut aller en prison pour possession, prenez donc bien soin de vous débarrasser de vos achats avant de repasser la frontière.

Au fait, nous avons séjourné au Best Western Mountain Shadows, et nous en étions très contents. Les chambres sont spacieuses et propres, le petit dej est correct et la piscine est un sacré plus même si elle est un peu vieille. Si vous êtes à la recherche de quelque chose d’un peu plus typique et que vous pouvez vous le permettre, je vous conseille de booker un séjour au General Palmer, qui est une véritable institution ici (c’est le bâtiment que vous pouvez voir sur la photo un peu plus haut).

Durango Best Western

Mais trève de blabla, revenons à nos moutons après cette brève digression. Car si nous avions choisi de nous arrêter à Durango, ce n’était pas par hasard!

Durango cascade canyon train

Au détour de mes préparatifs, j’étais tombée sur une excursion en train à vapeur authentique au travers des montagnes. Traitez-moi de nerd, mais je pense que c’est l’une des activités qui me bottait le plus dans notre programme. Ca me rappelait les excursions que je faisais avec mon grand-père, qui travaillait pour les chemins de fer de son vivant et était fasciné par les trains. On allait avec lui surveiller le passage du vieux train à vapeur dans sa région, qui faisait encore quelques trajets plus touristiques que fonctionnels.

Durango cascade canyon train

Prévoyants, nous avions booké les tickets à l’avance, même si je ne suis pas sûre que cela soit nécessaire en hors saison. C’est un peu cher, mais c’est une expérience unique et personnellement, je trouve que ça les valait.

En fonction de la saison, plusieurs excursions différentes sont proposées. En mars, c’était toujours l’excursion d’hiver à travers Cascade Canyon, un parcours à flanc de montagne et à travers bois, dans des endroits autrement inaccessibles. Sapins, rochers, lac, torrents… c’était beau et impressionnant, surtout dans le charme du wagon centenaire. En prenant de l’altitude, nous avons même vu de la neige!

Durango cascade canyon train

Une fois arrivés à la fin des rails, avant de rebrousser chemin, on passe une heure sur place pour explorer un peu, manger un bout et… prendre des photos avec le train. J’ai pas pu m’empêcher de jouer à la pauvre fille ligotée… #sorrynotsorry

Durango cascade canyon train   Durango cascade canyon train

En tout, l’excursion dure une grosse demi-journée (encore une fois, ça dépend de la saison, à checker sur le site donc). C’est tranquille, c’est joli, c’est reposant et adapté à tous les âges.

Durango cascade canyon train

Une fois rentrés en ville, nous sommes allés manger un bout et avons fait un tour dans le centre, mais comme c’était dimanche, la plupart des magasins étaient fermés… nous avons donc décidé d’en profiter pour recharger nos batteries avant la grosse journée de route qui nous attendait le lendemain: un véritable périple vers le Nord à travers les Rocheuses.

 

Après toute cette nature, nous avions envie de culture, de grandes rues, d’agitation. Alors au lieu de redescendre vers le Nouveau-Mexique comme nous l’avions initialement prévu, nous avons décidé de faire un détour par Denver, la capitale du Colorado et plus grosse ville de la région – à environ 6h de route dans les montagnes. C’était une sacrée aventure, ça tournait dans tous les sens et la neige qui fondait n’arrangeait rien, mais nous sommes arrivés sains et saufs juste à temps pour faire quelques courses, dîner dans notre Airbnb et nous endormir comme des masses.

denver art museum

Le lendemain, nous avons jeté notre dévolu sur le musée d’art, l’une des recommandations qui revenait le plus.

denver art museum17424970_10154495255826375_4037079391586693732_n-2

C’est un chouette musée, avec un parti pris pour l’art régional (Mexique, Nouveau-Mexique, Arizona et Colorado), ce qui avait le mérite de nous changer des expos que nous avons l’habitude de voir.

denver art museum17426223_10154495255976375_4518073483619080891_n-2

Le musée présente aussi des collections plus ‘historiques’, autant coloniales qu’indigènes, dans un décor superbe, avec une gestion des couleurs remarquable.

denver art museum

Cerise sur le gâteau: au moment où nous avons visité le musée, il y avait une expo sur la mode androgyne japonaise, centrée sur Rei Kawakubo – une de mes idoles absolues. Vêtements datant de ses différentes phases, documentation vidéo, citations…

17309783_10154495256051375_3910784543045951459_n-2

Même si ce n’était pas le MoMa (on est à Denver, après tout), cette visite au musée était très inspirante et nous a fait le plus grand bien.

 

Alors le lendemain, nous avons décidé de remettre ça avec le musée d’histoire naturelle 😝

denver museum minerals

Ma partie préférée? Celle consacrée aux minéraux et autres pierres précieuses qui abondent dans la région. Une magnifique collection, présentée de façon sobre et didactique.

Le musée présente aussi une série de fossiles et de reconstitutions, des dioramas très bien faits sur les animaux de la région et les populations amérindiennes, et toute une aile interactive consacrée au corps humain, super bien faite, où l’on peut, grâce à quelques expériences simples, comprendre certains concepts scientifiques en les mettant en application.

denver natural history museum  17426100_10154495256081375_7078056251472692627_n-2

Notre troisième et dernière journée, nous l’avons passée dans un mall du coin, pour faire un peu de shopping et surtout, pour aller voir la Belle et la Bête :)

Honnêtement, dans l’ensemble, Denver ne m’a pas vraiment convaincue. J’ai trouvé la ville plutôt sale et désordonnée, les gens pas spécialement sympa. Peut-être que c’est parce que notre venue était à moitié improvisée et que nous ne savions pas vraiment où aller ou quoi faire, mais j’ai eu également l’impression qu’il n’y avait juste pas grand chose. Au final, je suis contente d’avoir fait le détour pour avoir fait une parenthèse un peu plus intellectuelle, mais je ne le recommanderais pas spécialement à quelqu’un qui n’aurait pas le temps.

Colorado march

Bref, tôt le lendemain, nous voici repartis sur la route, cette fois c’est cap sud vers le Nouveau-Mexique! Je vous en parlerai en long et en large (et à mon avis, en deux posts différents), mais d’abord je vous laisse avec quelques photos prises en chemin. Un désert dans la montagne, tantôt aride, tantôt enneigé… assez fou comme vous pouvez le voir!

Colorado march Colorado march

SaveSave

blog comments powered by Disqus