A la conquête de l’Ouest – l’Arizona

Cela fait maintenant deux mois que je suis rentrée, et pourtant ces 3 semaines de roadtrip à travers l’ouest américain sont encore tellement fraîches qu’il me suffit de fermer les yeux pour m’y replonger.

Nous avions choisi de faire un tour de la région en commençant par l’Arizona, puis le sud de l’Utah, le Colorado et pour finir au Nouveau-Mexique. Une région aux paysages très divers, où l’on peut passer de la neige à la canicule en quelques heures. Nous avions choisi le mois de mars car il est hors saison (ce qui veut dire moins de monde partout, des prix plus attractifs, mais aussi que certains lieux sont encore partiellement fermés pour l’hiver), en espérant que le temps serait clément. Et nous avons bien fait! Je vous en dirai plus dans les prochains blogposts, mais nous avons connu à peu près toutes les saisons au cours de notre voyage, et en général je pense qu’on a eu très peu de jours en-dessous des 15-20 degrés.

Trois semaines sur la route, c’est long; ça met le couple et le portefeuille à l’épreuve, sans compter le manque de sommeil, les 7000 kilomètres de conduite et l’alimentation pas vraiment exemplaire. Mais chaque jour, nous avons vu tellement de beauté que les moments pénibles étaient instantanément oubliés. Et ça me manque, d’une force! Les paysages naturels rouges, verts, jaunes, les vaches noires, la liberté d’aller où on veut, quand on veut…

 

Au risque de me déprimer encore plus, je me lance enfin dans mon compte-rendu, en commençant par le commencement: l’Arizona!

 

Nous avons donc atterri à Phoenix, capitale de l’Arizona et métropole au milieu du désert. La ville est tout ce qu’il y a de plus classiquement américaine, mais en version agréable et chill – parce que c’est bien connu, le soleil, ça rend les gens heureux.

En tout et pour tout, nous y avons passé 2 jours et avons réussi à caser pas mal d’activités. J’ai vraiment adoré Phoenix, mais pour les besoins de ce blogpost qui risque déjà d’être assez long comme ça, je me limite à partager avec vous, dans l’ordre d’occurence, mon top 5:

vovomeena

© Vovomeena

Après une courte première nuit de sommeil dans un motel pas super, nous étions debout aux aurores avec l’estomac dans les talons. Il faut dire que, avant de nous endormir, nous avions passé une quinzaine d’heures entre aéroports et avions, explorant en long et en large  une  ‘cuisine’ à base de calzones servies dans des boîtes en carton et de tikka masala en barquette d’alu. Autant vous dire que nous tenions à ce que notre premier repas une fois arrivés soit quelque chose de bien, de simple, de beau et surtout pas une chaîne qui sert des trucs chimiques réchauffés.

vovomeena

© Vovomeena

En faisant nos recherches sur Yelp et Foursquare, nous sommes tombés sur Vovomeena, un petit restaurant spécialisé dans le petit-déjeuner et le brunch, avec jus pressés, café de compèt’… bref, la totale. Installés en terrasse, nous y avons dégusté des plats simples mais vraiment bons, qui nous ont en tout cas bien requinqués pour démarrer notre première journée de roadtrip de bonne humeur. Evidemment je n’ai même pas pris le temps de faire de photo tellement j’étais affamée et impatiente d’attaquer mon assiette, heureusement je vous en ai trouvée une bien appétissante sur leur page Facebook, qui devrait vous donner une idée de ce que j’ai englouti ;)

 

Arizona Phoenix Desert Botanical Garden

Après un solide petit-déjeuner, nous nous sommes rendus dans l’une des attractions principales de la ville de Phoenix – le Desert Botanical Garden: un jardin botanique un peu spécial donc, pour nous petits européens vivant en climat tempéré, puisqu’on y trouve une variété incroyable de plantes du désert. Cacti en tout genre, aloe vera, yuccas… un véritable paradis à quelques dizaines de minutes du centre, où l’on peu se perdre une demi-journée et profiter du cadre idyllique.

Arizona Phoenix Desert Botanical GardenArizona Phoenix Desert Botanical Garden

Le seul bémol, c’est le prix (25$ par personne), mais personnellement j’ai trouvé que ça les valait largement, c’est une expérience assez unique, donc si c’est votre truc, foncez ! Petit conseil si vous comptez vous y rendre: prévoyez ça plutôt le matin, car les températures grimpent très, très vite, et qu’il n’y a pas beaucoup d’ombre. Parcourir les allées et monter la colline par 25 degrés c’est super, avec 15 de plus ça devient très rapidement une plaie.

Arizona Phoenix Desert Botanical GardenArizona Phoenix Desert Botanical Garden

 

  • Scottsdale

scottsdale-az

© TripAdvisor

Vous connaissez Parks and Recreation, la série? Vous vous souvenez d’Eagleton, la ville voisine propre et luxueuse? Eh bien Scottsdale, c’est pareil, mais pour Phoenix. Buildings modernes et flamboyants, mall aux sols en marbre blanc où l’on retrouve toutes les plus grandes marques de luxe, terrain de golf, SUV’s de luxe, parcs dont la verdure ne laisse pas deviner une seconde qu’on est en plein désert, restaurants gastronomiques avec terrasses à l’abri des regards… certes, c’est parfois un peu beauf, mais c’est surtout très joli et bien aménagé, une ville agréable dans laquelle on se promène à son aise en profitant des rayons du soleil (et de l’airco).

 

Lors de notre dernier jour, nous avions une matinée à tuer à Phoenix avant de devoir reprendre notre avion. Que faire? Dormir? Errer dans le centre? Repartir vers l’extérieur de la ville? Meh.

Mais en voyant le nom Castles N’ coasters apparaître sur Trip Advisor, nous nous sommes directement regardés l’air entendu: un date matinal entre mini-golf et jeux d’arcade, quoi de plus rigolo pour finir un séjour 100% américain, pas vrai?

Phoenix Castles Coasters

Si vous avez, comme moi, passé votre jeunesse devant Disney Channel et compagnie, vous imaginez le bonheur de pouvoir enfin vivre l’expérience d’un mini-golf complètement over the top (avec cascades, reconstitution de saloons du Far West, châteaux et bien sûr, le moulin du dernier trou). Pour ne rien gâcher, j’ai gagné 💁🏻

Après notre séance de mini-golf, nous nous sommes rendus à l’intérieur du bâtiment pour y faire quelques parties de Time Crisis, défendre une famille contre des zombies en 3D et battre les scores du flipper ‘Famille Addams’.

Il y a aussi toute une partie du parc avec des attractions, mais nous ne nous sommes pas lancés là-dedans (on avait 20h de voyage devant nous, et pas spécialement envie de se retrouver la tête à l’envers 😅).

Franchement, j’en garde un super bon souvenir, c’est une super activité quel que soit votre âge, également parfaite si vous cherchez quelque chose à faire en famille.

 

Cibo Phoenix

© Cibo

Après nos aventures à Castles N’ Coasters, nous nous sommes dirigés vers le centre, car nous n’avions pas encore eu l’occasion de le voir et que l’aéroport de Phoenix est quasi au beau milieu de la ville. On avait tous les deux envie d’un bon dernier lunch avant de se lancer dans notre succession d’aéroports et d’avions, et comme ça faisait bien une semaine que je réclamais une bonne pizza, nous nous sommes rendus chez Cibo, apparemment l’un des spots préférés des habitants de la capitale de l’Arizona. Valet, patio, sodas en bouteille (ça a l’air bête mais ça faisait plaisir de ne pas être servie au ‘pistolet’)… ici on prend soin du client, mais sans prétention. Le menu est simple, mais tout a l’air délicieux! Et surtout, c’est un des rares endroits dans le coin où l’on peut manger une vraie pizza. Alors non, ça ne vaut pas les nôtres, mais ça y ressemble et en tout cas, elle a fait son effet! Encore une fois, aveuglée par la faim je n’ai même pas pris de photo mais leur page Facebook regorge de ce genre d’aide visuelle appétissante:

Cibo Phoenix

© Cibo

Mais revenons à nos moutons. Après une première nuit et une courte journée de découverte de Phoenix (et un burger chez In’n’Out, évidemment), il était déjà temps de prendre la route. Afin de démarrer en douceur notre roadtrip, nous avions réservé une nuit dans une ‘Tiny House‘, c’est-à-dire une caravane en bois, dans un camping de Verde Valley, à peine en dehors de Phoenix. Le listing étant complètement nouveau sur Booking.com, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre vu qu’il n’y avait pas encore de review. Nous avons donc fait confiance aux quelques photos et nous n’avons pas été déçus du tout, au contraire!

Arizona Tiny House Verde Valley

Chaque Tiny House a une jolie vue sur la vallée derrière ainsi que sa propre petite terrasse avec barbecue, alors après avoir déposé nos bagages, nous sommes repartis afin de trouver de quoi en profiter! Une bouteille de vin et quelques saucisses plus tard, nous assistions au premier coucher de soleil de notre voyage avec un énorme sourire au lèvres. La Tiny House en elle-même est compacte (ok, c’est vraiment tiny, mais au moins c’était clair depuis le début) mais bien équipée, propre et à deux, nous ne nous sommes pas sentis à l’étroit.

Le lendemain matin, décalage horaire oblige, nous profitions également du lever de soleil et d’un bon petit dej’ maison avant de prendre la route à la rencontre de l’Arizona. Outre les superbes paysages qui défilent le long des routes, nous avons découvert ce jour-là deux endroits qui sont particulièrement restés gravés.

Le premier, vous l’avez surement déjà vu passer, c’est la fameuse Chapel of The Holy Cross, une église à l’architecture exceptionnelle perchée dans les montagnes rouges de Sedona. Un monument impressionnant, que nous n’étions visiblement pas les seuls à vouloir visiter vu le nombre de voitures qui se disputaient les quelques places de parking à proximité. Nous ne nous sommes finalement pas éternisés, et avons repris la route vers notre étape suivante, mais la vue depuis la route en contrebas était à elle seule déjà très impressionante.

Arizona Chapel of the Holy Cross Sedona

 

Trouver les ‘Grand Falls‘, situées dans le territoire Navajo, n’a pas été une mince affaire. Une fois arrivés sur les plaines de roche et de sable immenses et sans routes goudronnées, nous avons dû un peu nous fier à notre instinct. Les GPS n’étaient pas d’accord entre eux, il n’y a aucune pancarte sur place et nous avions croisé très peu d’autres voitures, quand finalement, en nous arrêtant au bord d’un chemin… nous entendons le bruit des chutes! C’est finalement à pied que nous suivrons la rivière et trouverons le point de vue, vraiment impressionnant (la photo ne lui rend pas justice, désolée):

Arizona Grand Falls

Mais au-delà des chutes elles-mêmes, ce qui m’a plu, c’est surtout la route pour s’y rendre. Un paysage surréaliste (on se croirait sur mars!), un soleil cru qui tape comme jamais sur les plaines desséchées où l’on se déplace en offroad (pour le coup, on était contents d’être en 4×4)… quel souvenir!

Arizona Grand Falls

 

Quelques centaines de kilomètres et une courte nuit de sommeil plus loin, nous nous levons, à nouveau aux aurores, cette fois pour admirer le lever de soleil sur Horseshoe Bend, un autre monument inratable que nous n’avions malheureusement pas eu le temps de voir lors de notre visite au Grand Canyon il y a 2 ans.

C’était tellement beau, la lumière était indescriptible! On voyait la ligne dessinée par le soleil remplacer petit à petit les zones d’ombres, alors que la lune s’éternisait dans le ciel rosé, et la chaleur grimpait à une allure folle! C’est une vue magnifique, et une façon parfaite de démarrer la journée (surtout quand on n’est pas encore totalement sur le bon fuseau horaire). Et autant vous dire qu’après ça, nous avons foncé dans la piscine de l’hotel et avons pris un petit-déjeuner de rois!

Arizona Horseshoe Bend Paige sunrise

Pour l’après-midi, nous avions réservé une visite guidée dans Antelope Canyon, un parc national appartenant aux Navajos. Il y a deux parties dans Antelope Canyon: l’Upper Canyon, qui est le plus réputé et le plus visité, est situé au niveau du sol et est connu pour ses nombreux puits de lumières. Le Lower Canyon, quant à lui, démarre au niveau du sol et s’enfonce petit à petit à plusieurs mètres de profondeur. Il est plus difficile à parcourir, parfois très étroit et sombre (même si parfaitement faisable pour une personne relativement en forme). Les deux canyons sont accessible uniquement en visite guidée, autant vous dire que si c’est sold out pour la journée, vous n’en verrez pas une miette. Nous n’avions pas été super-prévoyants, et quand nous avons décidé de faire notre réservation, toutes les visites de l’Upper Canyon étaient complètes. Qu’à cela ne tienne, nous avons réservé notre slot pour le Lower Canyon (qui, au passage, coûtait moins de la moitié de l’Upper) chez Ken’s Tours et… waouw! Aucun regret. J’imagine que l’Upper doit être encore plus beau, mais rien que là, nous avons déjà pris une grosse claque (et c’est aussi le moment où mon iPhone a gentiment commencé à me dire que sa mémoire était pleine, oups).

Arizona Lower Antelope Canyon

J’ai pris plus de 200 photos et je pense qu’il n’y en a pas une seule de ratée – les pierres et la lumière font tout le travail. Et le pire c’est que c’est encore plus beau en vrai. La visite était intéressante et safe, même s’il y avait un peu trop de monde à mon goût… mais bon, c’est comme ça. En tout, je pense que nous avons passé une petite heure dans le canyon, mais comptez que vous devez arrivez 30-45 minutes à l’avance.

Arizona Lower Antelope Canyon

Voilà, je pense que c’est assez pour aujourd’hui, et j’espère vous avoir donné un bon aperçu de ce que nous avons fait en Arizona! Si vous vous y rendez et que vous avez le temps, je vous conseille bien évidemment d’ajouter le Grand Canyon (voir mon article datant de 2015) et la ville de Williams à votre planning, ils valent largement le détour.

Dans le prochain blogpost, je vous ferai un compte-rendu de nos 3 jours à Zion National Park, notre escale à Bryce Canyon et notre nuit dans Monument Valley!

 

blog comments powered by Disqus