Jean Jullien x Stereo Vinyls

Vous croyez au destin, vous? Moi, je suis à fond dedans. Je crois qu’il y a des choses qui sont écrites, et d’autres qui ne doivent pas se faire. Des gens qui sont faits pour se rencontrer, des trains qui sont faits pour être ratés, des entretiens d’embauche qu’il ne faut pas regretter d’avoir loupé. C’est mon côté optimiste, quand quelque chose ne va pas, j’aime penser qu’il y a une bonne raison et qu’un jour, avec plus de recul, je serai heureuse de la façon dont les choses ont tourné. Je fais donc très confiance à mon instinct, y compris lorsqu’il s’agit de gérer ma garderobe et ma consommation – même si c’est un aspect de ma vie que j’essaye de plus en plus de rationaliser.

L’histoire de ce manteau, issu de la collaboration entre l’artiste français Jean Jullien (<3) et la marque de streetwear sud-coréenne Stereo Vinyls, c’est un peu la vie qui me mettait à l’épreuve, et je suis heureuse de dire que j’ai passé le test haut la main!

jean jullie stereo vinyls coat

Ce fût le coup de foudre au premier regard. Modèle ultra-basique, détail rigolo, édition limitée: il me le fallait! Mais j’ai vite réalisé que ce serait la croix et la bannière pour l’obtenir: tout d’abord pas dispo en Europe, puis dispo chez Colette à un prix astronomique (et malgré tout sold out très rapidement) (Colette, qui comme d’habitude se prend des marges de PORC et tout le monde tombe dans le panneau🙄), puis dispo sur l’e-shop pour l’Europe mais frais de douane estimés à plus de 150€…

Bref, tellement de signes qui m’indiquaient que ce n’était sans doute pas censé se faire et que je devais l’accepter. Ok, pas cool, mais c’est la vie. Ha ha. Paye ton ascenseur émotionnel.

jean jullie stereo vinyls coat

Parce qu’évidemment, l’histoire n’est pas finie: j’allais vite comprendre que la patience, ça paye!

Un jour, au détour d’un post sur la page de Stereo Vinyls, je constate que la collection est disponible dans un petit magasin situé à Pont-l’Abbé, en Bretagne: La Manufacture. Récemment ouverte (par Mélanie, la soeur de Jean Jullien, apprends-je plus tard en faisant quelques recherches), cette « boutique éthique » n’avait pas encore d’e-shop en vue, mais je n’avais rien à perdre à les contacter sur Facebook pour voir s’ils avaient le manteau et s’ils accepteraient de me l’envoyer. Je vous dirais bien que je n’avais ni espoir ni attentes, mais en vérité j’avais une énorme boule dans le ventre jusqu’à ce que l’on me réponde qu’il restait UN manteau (le signe ultime!) et qu’ils seraient ravis de me l’envoyer.

Puisque je vous dis que parfois, il faut se laisser porter.

jean jullie stereo vinyls coat

Quelques jours plus tard, le manteau était là, et franchement, quel bonheur de savourer cette victoire! La qualité est superbe, la coupe est on ne peut plus classique et comme c’est une taille unique, il tombe parfaitement en mode oversize. Moi qui, en début de saison, désespérais de trouver un beau manteau dans lequel investir sans devoir me ruiner, me voilà donc comblée, avec en bonus le fait de voir sourire tous les gens que je croise quand je le porte.

jean jullie stereo vinyls coat

La cerise sur le gâteau, c’est que cette petite folie ne m’aura même pas détourné de ma résolution de shopping responsable, puisque ce manteau est produit en quantité limitée en Corée du Sud, bien loin de l’idée de fast-fashion. Vive les petites marques, vive les familles, vive les concept stores éthiques, vive les artistes passionnés et vive mon cadeau de Noël à moi-même!

blog comments powered by Disqus