La seconde main et Vestiaire Collective

Comme promis la semaine passée, on attaque le guide du shopping durable, et on ne commence pas n’importe où: je pense qu’un bon point de départ pour se lancer dans la consommation responsable, c’est tout simplement de se tourner vers la seconde main. Aujourd’hui, je vous parle donc de l’un de mes chouchous: Vestiaire Collective.

filippa K bomber

La deuxième main, ce n’est pas que de fouiller dans des boutiques vintage à la recherche d’un short en jean pas cher; pour moi, c’est devenu comme une petite porte secrète qui permet d’accéder à un monde dont je n’ai pas les moyens de faire partie – celui du luxe – et dont je finis par déjouer tous les codes, parce que je l’aborde avec une certaine distance.

Ce n’est pas un sans faute en matière de mode éthique, puisque l’on y retrouve quantités de vêtements et accessoires fabriqués par des marques qui, malheureusement, ne respectent pas certaines règles écologiques et/ou sociales (oui oui, même chez les marques de luxe). Cela dit, le réseau « parallèle » des objets et vêtements d’occasion a l’avantage de redonner vie à des pièces au lieu de les laisser s’accumuler ou de les jeter. En d’autres mots, au lieu de consommer toujours plus de neuf, on recycle de l’usé, histoire de ne pas créer encore et toujours plus de ‘matière’.

filippa K bomber

Profitant des achats compulsifs de nanas qui gagnent 4 fois plus que moi, je suis ainsi devenue accro au site Vestiaire Collective, qui est pour moi le plus accessible et le mieux fait dans le genre.

J’y ai notamment acheté ce bomber Filippa K, un de mes meilleurs investissements puisque depuis que je l’ai (je pense que ça doit faire deux ans), je le porte au moins une fois par semaine, été comme hiver. Il est versatile, sa couleur kaki légèrement grisée le rend élégant et street à la fois, et les détails dorés sont la touche finale qui le différencient de tous les autres.

filippa K bomber

Ce que j’aime chez Vestiaire Collective:

  • le site est joli et agréable à naviguer, bien catégorisé et filtré. C’est très facile de chercher, mais aussi de « juste jeter un oeil ». C’est beau, ça donne envie, on n’a pas l’impression de fouiller une brocante.
  • la possibilité de paramétrer des alertes pour être prévenue lorsqu’un article en particulier que vous espérez voir apparaître dans votre taille est mis en ligne. Pour celles qui savent ce qu’elles cherchent et ont assez de patience pour attendre le bon moment, mais savent qu’il ne faut pas traîner une fois qu’une occasion se présente, c’est LA fonction du futur.
  • le système d’offres, grâce auquel on peut négocier quelques dizaines d’euros avec la vendeuse.
  • la facilité à mettre en vente un article: en 10 minutes, c’est fait, c’est super simple et bien pré-mâché.
  • la fiabilité: tous les articles vendus sur le site sont scrupuleusement contrôlés par des experts chez Vestiaire au moment de l’échange entre la vendeuse et l’acheteuse. Pas de faux, pas de défauts cachés, tout est transparent.
  • il y a également une section pour les hommes! 🎉

 

Ce qui me rebute parfois:

  • la commission que prend le site varie, mais en gros, environ 30% du prix de revente va au site. C’est beaucoup, c’est râlant pour l’acheteuse et pour la vendeuse, mais franchement, ils s’occupent de tout, alors je ne dis pas que ça les vaut, mais c’est le fonctionnement de tous les dépots-vente et eux, au moins, ils font ça correctement.
  • les 15 euros de frais de port. Sérieux. Là, par contre, je trouve que si on paye déjà 30% de commission, le transport devrait être inclus. Oui? S’il vous plaît?
  • les vendeuses foireuses (eh oui, il y en a partout)! Ca m’est arrivé assez souvent pour le mentionner, et c’est vraiment décourageant: j’hésite pendant un mois, j’évalue, je compare, je sauve, je reviens, et puis finalement je clique sur « acheter », je clôture ma transaction, je me réjouis… sauf que paf, le lendemain, je reçois un mail de Vestiaire qui m’informe que l’article n’est finalement plus en vente. Sympa, hein? Mais bon voilà, les gens sont nuls, c’est pas nouveau. Heureusement que je crois au destin, ça m’aide à vachement bien le prendre, au moins.

filippa K bomber

Vous l’aurez sûrement compris, je suis une grande fan de Vestiaire Collective, car ce site me permet d’acquérir de belles pièces, que je ne pourrais pas me payer neuves, tout en consommant de façon plus responsable. Dans cette équation, on retrouve donc zéro frustration, et franchement, quand on parle de mode éthique, ça fait quand même vachement la différence.

Je vous invite à y faire un tour lorsque vous serez prise de votre prochaine crise d’envie de shopping: c’est un substitut très efficace pour Asos, et ça vous fera des bons points karma !

Besoin d’idées? Sur Vestiaire Collective, on trouve ça, par exemple:

 

blog comments powered by Disqus