Lassée

Posted in Looks1 Comment

Dorothy Perkins lace up jumper

A quel point les tendances influencent-elles votre style?

Personnellement, j’aime penser que ma garde robe est intemporelle, et que je n’ai que faire des diktats de la mode, que ceux-ci viennent des podiums ou de la rue.

La vérité, elle, est un peu différente, puisqu’en réalité, je suis bien obligée d’admettre que je finis souvent par craquer sur une pièce, une couleur, une façon de porter une fringue ou un accessoire… après l’avoir vue sur des blogs, sur Instagram ou sur Pinterest. Même si je m’efforce de choisir mes vêtements uniquement sur base de mes goûts, il arrive parfois que ceux-ci ne soient pas les seuls éléments à entrer en compte dans ma décision.

Et vous savez quoi? Ca me va, en fait.

Dorothy Perkins lace up jumper

Je suis loin d’être une victime de la mode. Après tout, si j’achète un vêtement ou un accessoire, c’est parce qu’il me plaît et qu’il me va. Les raisons pour lesquelles une pièce me plaît, elles, sont variées, et l’une des raisons peut être tout simplement parce que je l’ai vue sur d’autres et que j’ai trouvé ça joli. Où est le mal?

Dorothy Perkins lace up jumper

Pour moi, le vrai problème, c’est lorsqu’on ne se pose même plus la question. Lorsqu’on achète quelque chose juste parce que c’est la mode, parce que tout le monde l’a, parce qu’il FAUT avoir le sien. Quand on ne cherche plus à se différencier, mais à se conformer. Je ne dis pas que ça ne m’est jamais arrivé, hein: souvent, ce genre d’achat est bien sournois, et on a l’impression d’être complètement maître de sa décision. On a mille raisons rationnelles et émotionnelles qui justifient notre passage à l’acte. Puis on se rend compte, après quelques semaines, qu’en réalité, la pièce en question ne va pas vraiment avec le reste de ce qu’on porte, ne reflète pas vraiment ce qu’on a envie de dire de soi, et nous fatigue rien que d’y penser.

Bronx Inoke Boots

J’ai eu mon lot d’achats mal réfléchis, c’est d’ailleurs ça qui m’a permis de forger, au fil des années, mon propre style. Je me connais aujourd’hui beaucoup mieux, je sais ce que je porte et ce qui reste au fond de mon placard. Et aujourd’hui, même quand j’effectue un achat influencé par une tendance de la saison, comme ce petit pull à décolleté lacé, c’est avant tout parce que je m’y retrouve, parce que je peux me l’approprier. Et pas pour posséder à tout prix un « must-have » et le rayer de ma wishlist.

Bronx boots Dorothy Perkins lace up jumper

Pull Dorothy Perkins (variantes ici, ici et ) – Boots ‘Inoke’ Bronx