Las Vegas

Passer du Grand Canyon à Las Vegas en quelques heures, tu parles d’un contraste! Après avoir découvert le parc national durant la journée, nous avons filé vers le Nevada en fin d’après-midi. La route était longue et bien déserte, encore une fois, et il faisait déjà nuit quand nous avons aperçu de loin la lumière émise par Vegas. Arriver dans la ville lorsque tous les néons sont allumés, c’est quelque chose!

Nous avions réservé pour l’occasion une suite dans une des tours du Hard Rock Hotel & Casino, cliché ultime où l’on peut admirer des tenues de scène de Britney Spears, tenir la porte de l’ascenseur à une dame de 40 ans bien éméchée, écouter Aerosmith à fond dans le lobby… cet hôtel est clairement fait pour faire la fête, en témoignent sa clientèle (des ‘bros’, des vieux qui ne veulent pas vieillir, des groupes de nanas au visage parsemé de strass), ses suites (soin du visage « anti-gueule de bois », câble pour diffuser sa musique au travers de la chambre) mais aussi son manque de confort et de propreté: dans notre suite, nous avons retrouvé plusieurs déchets appartenant aux clients précédents, et ce n’est jamais très gai de se demander avec quelle rigueur le ménage a été fait. Très honnêtement, alors que je ne suis jamais la dernière pour aller boire un verre, ni la première à quitter une soirée, là, c’était trop. Et quand, le lendemain, le personnel de la piscine nous a à moitié agressé, nous avons finalement décider de ne pas y rester pour la deuxième nuit que nous avions réservé, et avons filé avec nos bagages. Vite, sortir de cet endroit!

On profite d’être de retour dans la voiture pour chercher un endroit où manger, et tant qu’à faire, on décide d’aller jusqu’à Downtown Las Vegas.

Eat. Downtown Las Vegas

Bonne idée, si l’on s’en tient aux délicieux sandwiches qu’on a mangé chez Eat., un super endroit où on mange copieusement pour un prix très raisonnable (ce qui est rare à Vegas). Mauvaise idée si l’on pose les yeux ailleurs que sur son sandwich: Downtown Las Vegas, c’est surtout des immeubles habités par de pauvres retraités qui vivent dans une ville où il fait irrespirable, des quarantenaires accro aux crack habillées comme des ados, et beaucoup, beaucoup de policiers (en tout, nous aurons vu 3 arrestations rien qu’à Las Vegas).

Entretemps, nous avions également booké, en last minute, une autre chambre d’hôtel. Après un rapide coup d’oeil sur les bonnes affaires de booking.com, notre choix s’est finalement porté sur le Mirage, un des hôtels cultes de Las Vegas, avec sa piscine/cascade et ses fenêtres dorées. Situé sur le Strip, c’était au final l’idéal pour nous qui n’avions plus que quelques heures pour découvrir vite fait les endroits les plus touristiques.

Mirage Las Vegas
Les valises à peine posées, nous nous dirigeons donc vers la piscine, histoire de pouvoir profiter quand même un peu de la belle vie! Quelques brasses et quelques bières à 9$ plus tard, nous assistons à un superbe coucher de soleil alors qu’autour de nous, tout s’allume et s’anime lentement.

Las Vegas strip

Je dois vous avouer un truc: honnêtement, je ne suis pas fan de Vegas, les 24h que j’y ai passé ont amplement suffi. Mais avec quelques verres dans le nez… c’est assez marrant. Il y a tellement à faire et à voir, ça crie et ça clignote dans tous les sens, mais le plus chouette reste encore d’observer et de se laisser faire, du moins le temps d’une soirée.

Las Vegas strip
Nous n’avons pas eu le temps de faire tout le Strip, mais nous avons tout de même pu découvrir le Paris Las Vegas, le Bellagio, le Venitian, le Caesar’s Palace, le Flamingo…
Las Vegas stripLas Vegas Bellagio fountains
On a joué, un tout petit peu juste pour dire, on a bu, on a marché, on a rigolé… c’était cool. Un truc à faire une fois dans sa vie! Ne fût-ce que pour avoir le droit de faire ses emplettes chez Sephora une bière à la main.
Las Vegas Venitian

Après notre balade nocturne, nous filons au lit, car le lendemain, il sera à nouveau temps de reprendre la route…

Las Vegas by night view

Après une courte nuit, nous remballons donc tout notre fatras dans la voiture. Le soir-même, nous logerons à proximité de Sequoia National Park, mais avant ça, on a un paquet de choses à voir! A commencer par Hoover Dam, le barrage qui alimente TOUT Vegas en électricité! On n’avait malheureusement pas le temps de visiter le barrage en lui-même (on peut apparemment descendre en ascenseur jusqu’à tout en bas, COUCOU LES CLAUSTROPHOBES!), mais le point de vue gratuit nous aura suffi ;)

Hoover Dam

Nous repartons pour quelques heures de route, de retour vers l’Ouest! Notre prochain stop se situe dans une ville à casinos voisine de Las Vegas, Primm. Primm, c’est un village perdu au milieu du désert, fait de casinos et d’hôtels, à l’ambiance malsaine et aux tapis sales. En gros, c’est un peu Las Vegas, mais sans tout le glamour et le luxe. A Vegas, on peut manger chez Nobu à l’intérieur-même d’un casino; à Primm, dans le mythique Whiskey Pete’s, c’est un McDonald’s. Ce qui a son charme aussi :)

Dans ce casino, en revanche, vous pourrez trouver un monument de l’histoire américaine que Las Vegas n’a pas: la voiture dans laquelle Bonnie & Clyde ont été arrêtés (et tués) dans leur course folle. C’est assez impressionnant à voir, cette carcasse criblée de balles, les vitres brisées et même la chemise originale portée par Clyde ce jour-là venant compléter le tableau. Sur place sont également diffusées des vidéos sur l’histoire des deux lovers-gangsters, et on retrouve même une ligne du temps de la mafia américaine – fans de Boardwalk Empire, ceci est pour vous! Un aspect fascinant, à ne pas négliger car il fait partie intégrante de l’histoire de Las Vegas et consorts, entre trafic d’alcool pendant la prohibition, blanchiment d’argent, liens avec Hollywood et règlements de comptes.

Primm Bonny Clyde car

En somme, c’est un parfait petit arrêt pour se dégourdir les jambes et apprendre deux-trois trucs!

On repart donc en direction de notre prochaine étape: la ville fantôme de Calico. Cette ville, aujourd’hui abandonnée donc, fut à l’époque des chercheurs d’argent une des plus florissantes de la région, avec plusieurs milliers d’habitants!

C’est donc un vrai privilège de pouvoir se balader librement au milieu des anciens saloons, épiceries et magasins, de visiter la maison du shérif et de grimper jusqu’à la gare. Bon, je vous le dit tout de suite: c’est très touristique (l’entrée est d’ailleurs payante, 10$ il me semble)! Mais le village est tellement bien reconstitué que son charme kitsch m’a tout de suite séduite.

Calico Ghost Town Calico Ghost Town Calico Ghost TownCalico Ghost Town

J’aurais pu rester des heures à me balader de maison en maison, mais il nous restait encore pas mal de route, et nous n’avions même pas encore mangé! Du coup, on s’est arrêtés dans un diner sur le côté de l’autoroute…

Penny's Diner

Si vous roulez sur l’interstate 15 dans ces environs-là, c’est tout simplement impossible de manquer Penny’s 50’s diner: des panneaux l’annoncent des miles et des miles à l’avance! Et je suis contente qu’on s’y soit arrêtés, car même si le Philly Cheesesteak que nous avons commandé n’était pas fameux, l’endroit à lui seul valait le détour. Un vrai diner, avec des chaises aux allures années 50, où la patronne t’appelle « honey », ouvert 24h/24. Pour ne rien gâcher, le cuistot, super sympa, a insisté pour nous faire goûter sa sauce au cilantro à tomber par terre!

 Penny's diner

Et dans le menu, j’ai même trouvé une citation qui m’a fait sourire intérieurement…

 

La semaine prochaine, je vous raconterai notre passage à Sequoia National Park, et notre retour sur la côte californienne!

Bon week-end et fêtez bien Halloween :)