tao-inner-strength

Le sport et moi, c’est « je t’aime, moi non plus »; je me prends de passion pour une discipline, j’y vais à fond pendant une, deux semaines, j’en parle partout, et puis je ne trouve plus le temps, l’énergie, le moment – bref, je me lasse, ne nous voilons pas la face. Je n’ai jamais vraiment pratiqué de discipline sportive, du coup je n’ai pas non plus le physique qui va avec, et mon amour infini de la bonne bouffe et de la junkfood n’arrange évidemment rien.

942487_572778256077652_1743692879_n

En plus de tout ça, j’ai vécu il y a deux mois une rupture assez difficile, qui m’a momentanément retiré toute l’énergie et le courage qu’il pouvait me rester. Le lendemain de ce jour douloureux démarrait le programme TAO Inner Strength, auquel j’avais accepté de participer parce qu’il avait déjà eu lieu dans d’autres villes et que ça avait l’air plutôt fun. Autant vous dire qu’au moment de prendre le tram pour me rendre chez SMETS, où avait lieu la première session, j’avais une motivation proche de zéro – juste envie d’être dans mon lit, de manger des cochonneries en regardant des séries et de me laisser devenir obèse.

Mais je me suis forcée et grand bien m’en a pris: finalement, le programme Inner Strength est arrivé à point nommé, à un moment de ma vie où j’en avais vraiment besoin. Mais c’est quoi, au fait, le programme Inner Strength?

988606_593105410711603_1455853200_n 600283_587251271297017_1982020263_n

Vous connaissez sans doute la marque de boissons TAO, des thés frais, sans sucres ajoutés, à indice glycémique bas, bref, du truc bon pour la santé et pas très calorique (oui, ça se boit aussi avec de la vodka). TAO a initié il y a quelques mois un programme appelé Inner Strength, destiné dans un premier temps à quelques journalistes, blogueurs et fans Facebook. Le programme comporte un volet sportif de travail des « core » muscles (les muscles profonds responsables de notre équilibre) et un volet culinaire, dont le rôle est de faire découvrir aux participants une cuisine saine, basée sur les légumes.

tao-inner-strength-2 1045069_593105467378264_1963868063_n

Le programme Inner Strength était donc articulé autour de deux sessions de sport collectives avec Elodie Ouédraogo et d’une session de cuisine avec le chef Frank Fol. En dehors de ces sessions collectives, nous avions à notre disposition des coachs perso de choix: Wout Verhoeven, champion de Belgique du 100m, et Glenn Vercauteren, fils de Franky et surtout kiné sportif, avec qui nous pouvions prendre rendez-vous pour un footing et quelques squats sur l’heure de lunch ou après le boulot.

Autant vous dire qu’en deux mois, ça n’a pas chômé: 2 à 3 fois par semaine, à la maison ou en extérieur, seule ou accompagnée, j’ai religieusement exécuté les mouvements appris. Si le but de l’exercice n’est pas de perdre du poids (c’est surtout beaucoup de musculation et de prise de conscience de l’espace), je peux vous dire que maintenant que le programme touche à sa fin, je sens une différence: sans aller jusqu’à dire que TAO m’a guéri de ma rupture (y’a pas écrit bécasse ici), l’ensemble du programme m’a en tout cas permis de me recentrer sur moi, de prendre le temps de me poser et de m’approprier mon corps, autant par le sport que par la nourriture. Ca m’a mis sur une voie saine et positive que j’ai envie de suivre, et puis si le corps va mieux, le mental doit pouvoir suivre, pas vrai? ;)

8634_587250451297099_1755807850_n

Un grand merci à TAO, Oona, Glenn, et toute l’équipe et les partcipants du programme !