A cœur ouvert

nadia kara blog En un peu plus de 3 ans de blogging, je suis passée par beaucoup d'états d'âme et d'interrogations. Même si globalement, mon "activité secondaire" de blogueuse ne m'apporte que des bonnes choses, je ne me sens pas toujours à l'aise avec la manière dont les blogs et leur perception évoluent chez nous. J'aime le fait que les marques et les bureaux de presse nous intègrent désormais vraiment dans leur stratégie globale, nous proposent des collaborations bien pensées, connaissent de plus en plus nos blogs, nos identités, nos forces et faiblesses. Je n'aime pas le fait que, encore trop souvent, on essaye de se servir des blogueuses, sous prétexte qu'elles sont "amatrices". Je déteste me sentir utilisée, je n'appelle pas ça une opportunité, et je n'arrive pas à croire que certaines personnes qui bossent dans le milieu RP depuis parfois plus de 10 ans puissent encore croire que nous sommes naïves à ce point. Je n'aime pas le fait que parfois, une poignée de blogueuses manquant de rigueur, de professionnalisme et de scrupules détruise les efforts que celles qui se battent en permanence pour vivre leur passion se sont échiné à faire pendant des mois, voire des années. Celles qui ne disent pas bonjour, merci, ou à l'inverse, celles qui n'arrivent pas à dire non, stop. Celles qui ne se remettent pas en question et n'ont pas envie de faire évoluer notre statut. Je n'aime pas le cliché que la blogueuse est devenue: culte des it-pièces de saison, passion sans borne pour les vernis à ongles, reflex pendu à l'épaule, cupcakes et mousseux. Je ne m'y identifie pas du tout, je trouve cela assez insultant et surtout, ça m'énerve d'en voir qui rentrent volontairement dans le moule. Si vous voulez bloguer, soyez vous-même, n'essayez pas de vous conformer à ce que vous croyez être le mieux. J'aime l'énergie créative globale que nous nous apportons l'une l'autre, j'aime que nous nous enrichissions des choses découvertes via l'une ou l'autre consoeur. Après tout, c'est pour ça qu'on blogue: pour interagir avec d'autres nanas qui ont la même passion, les mêmes centres d'intérêt. Je n'aime pas le fait que cela soit apparemment devenu si difficile de citer ses sources d'inspiration. Non, une idée n'appartient à personne, mais cela ne veut pas dire que tout le monde a le droit de la "voler". Il en va de même des contenus, évidemment... J'aime réaliser que les gens aiment me lire. Et même si au début ça me faisait très bizarre, j'aime qu'on vienne me trouver en soirée, en rue, dans un magasin ou lors d'un évent, pour me dire qu'on aime mon blog. Vous n'imaginez pas le bien que ça fait d'avoir des retours comme ça. Je n'aime pas la façon dont tenir un blog met son auteur en pâture aux anonymes du web. Je n'ai pas eu beaucoup de mauvaises expériences, mais les quelques remarques déplacées que j'ai reçues m'ont fait beaucoup de mal, et je ne crois pas que cela doive obligatoirement "faire partie du jeu". J'aime le fait de pouvoir discuter de tout, tout le temps, ouvertement. Ici, sur Twitter, Instagram, Facebook. J'aime recevoir vos avis, vos conseils, vos compliments, j'aime créer des conversations et y participer. Désolée pour le texte décousu et le ton sérieux, mais j'avais tout cela sur le coeur depuis un bout de temps, et d'une certaine manière, j'avais besoin d'en parler ;)
blog comments powered by Disqus